Les chiens toussent aussi : comment la trachéite se manifeste chez nos amis à quatre pattes ?

Les chiens toussent aussi : comment la trachéite se manifeste chez nos amis à quatre pattes ?

Tout comme nous, les humains, notre chien peut aussi avoir une toux, une affection qui provoque un réflexe d’évacuation de l’air des poumons par la bouche. Les causes de la toux peuvent être variées et peuvent même indiquer la présence d’une maladie très grave.

C’est pourquoi il est important de savoir reconnaître les manifestations de cette affection : pour cette raison, nous allons aujourd’hui examiner de plus près les différentes raisons pour lesquelles votre chien tousse, les signaux d’alarme à ne pas négliger, puis comprendre quels sont les remèdes les plus appropriés pour améliorer son état de santé.

La toux chez le chien : les différents types

Lorsque notre compagnon à quatre pattes tousse, cela signifie qu’un processus pathologique se déroule dans son organisme : il est donc essentiel d’intervenir au plus vite pour comprendre la cause qui déclenche les quintes.

En effet, il faut savoir reconnaître les principaux types de cette perturbation et agir rapidement auprès de son vétérinaire, de préférence après avoir déjà observé les symptômes et la façon dont l’animal tousse.

Tout d’abord, il est nécessaire de faire la distinction entre une toux grasse et une toux sèche :

  • la toux grasse, également appelée toux productive, se caractérise par l’expulsion de matières telles que du mucus, des exsudats et éventuellement du sang de la cavité buccale ;
  • une toux sèche ou non productive, au cours de laquelle aucune matière n’est expulsée, mais des quintes persistantes.

Il est donc conseillé de surveiller le type de toux que l’animal émet dès le début, afin de présenter au vétérinaire une image la plus claire possible.

Comment fait un chien qui tousse ?

D’autres paramètres doivent également être observés pour comprendre les causes de la toux. Parmi celles-ci, il y a certainement le moment où la toux apparaît :

  • s’il tousse principalement en marchant, il pourrait s’agir d’une toux causée par la compression de la trachée, qui pourrait déjà être irritée ou enflammée à cause du collier ;
  • si, en revanche, la toux apparaît pendant la nuit, elle sera très probablement de type productif, indiquant ainsi une pathologie inflammatoire ;
  • une toux après une course, un saut ou un effort physique peut être le symptôme d’une maladie cardiaque, qui peut également provoquer une toux au repos.

En outre, il est important d’examiner si l’animal a modifié ses habitudes comportementales au cours des dernières heures ou des derniers jours, ce qui pourrait être le symptôme d’un déséquilibre général, ou s’il a été en contact avec d’autres animaux ou dans des conditions où il a pu prendre froid ou être exposé à des facteurs environnementaux susceptibles de provoquer la toux.

Les principales causes de trachéite et de toux chez le chien

Pour mieux comprendre, examinons les principales causes de la toux chez le chien.

Causes inflammatoires

Les inflammations telles que la bronchite, la pneumonie, la bronchopneumonie, la pharyngite, l’amygdalite et la trachéite provoquent le réflexe de la toux, précisément parce que les voies respiratoires sont fortement irritées. Les raisons pour lesquelles l’animal peut souffrir de cette pathologie sont diverses, allant du froid à la rencontre d’agents pathogènes.

Causes infectieuses

Comme indiqué ci-dessus, l’inflammation des bronches, des voies respiratoires et des poumons peut également résulter de la rencontre avec des virus et des bactéries. C’est le cas de la trachéobronchite infectieuse du chien, particulièrement fréquente dans les chenils et due à la rencontre d’un virus (adénovirus, virus parainfluenza, virus de la maladie de Carré) ou d’une bactérie (bordetella bronchiseptica).

Causes mécaniques, dues à des remorques, des coups ou des accidents.

Les tiraillements du collier et les coups portés à la trachée peuvent irriter les voies respiratoires : le chien réagit en toussant, il est donc très important de déterminer quel épisode mécanique a déclenché la toux en premier lieu.

Maladies cardiovasculaires

La toux d’un chien peut également être le signe d’une affection grave, telle qu’une insuffisance cardiaque. Le bruit produit par ce type de toux est très rauque, comme si le chien essayait d’expulser quelque chose dans sa gorge. Ce type de toux est plus fréquent chez les petits chiens, car ils ont une petite poitrine, le cœur et les bronches sont plus proches et l’inflammation peut se propager plus rapidement.

Tumeurs

Une toux persistante peut malheureusement aussi être le signe d’un cancer du poumon : si le vétérinaire a ce soupçon, une enquête approfondie avec des tests spécifiques doit être menée.
Allergies qui irritent les voies respiratoires

Si la toux est accompagnée d’éternuements, il est possible que notre chien souffre d’une allergie, qui peut être déclenchée, par exemple, par des odeurs fortes, des acariens, du pollen et des spores fongiques.

Contact avec des parasites

Les quintes de toux peuvent également être causées par une infestation de vers, connus sous le nom de strongyles pneumoniae, dans les poumons du chien, provoquant également des problèmes de coagulation du sang, avec des saignements et des hémorragies étendus.

Diagnostic de la pathologie à l’origine de la toux chez le chien : quels examens réaliser ?

Comme indiqué ci-dessus, c’est à votre vétérinaire qu’il appartiendra d’évaluer la cause de la toux et, pour ce faire, il pourra être nécessaire de procéder à des examens approfondis, tels que :

  • des analyses de sang pour observer les valeurs de la numération sanguine
  • Radiographie des bronches et des poumons
  • les tests d’allergie
  • l’analyse des selles, qui permet d’évaluer la présence de parasites
  • test instantané, une analyse de sang spéciale pour diagnostiquer la présence d’agents pathogènes.

Quels sont  les remèdes contre la toux des chiens ?

Comme vous pouvez l’imaginer, le traitement de la toux canine dépend de la pathologie qui l’a déclenchée : le vétérinaire sera donc en mesure d’indiquer le remède approprié, en fonction également de l’état de santé général de l’animal.

Les principaux traitements qui peuvent être mis en œuvre sont l’administration de sédatifs, tant pharmacologiques que naturels, une antibiothérapie si la cause est bactérienne, ou un anti-inflammatoire si la toux est le résultat d’une irritation. Un traitement antibiotique et anti-inflammatoire peut également être nécessaire, et parfois, si l’état de santé de notre compagnon à quatre pattes est particulièrement critique, le vétérinaire peut prescrire une thérapie par injection intraveineuse ou une oxygénothérapie, qui sera évidemment réalisée en ambulatoire.

Prévention de la toux du chien : quelles sont les précautions à prendre ?

Bien qu’il ne soit pas possible de prévenir toutes les nombreuses causes qui peuvent déclencher une toux chez les chiens, il est très important de respecter certaines précautions qui peuvent certainement réduire la probabilité que ce problème se produise. Il s’agit notamment de :

  • la réalisation d’une vaccination et d’une prophylaxie antiparasitaire correctes, qui permettent de protéger le chien contre la rencontre de certains agents pouvant affecter le système respiratoire.
  • éviter les contacts fréquents avec des animaux dont l’état de santé et le profil de vaccination sont inconnus ;
  • Effectuez des traitements vermifuges et évitez de laisser votre chien entrer en contact avec les excréments d’autres animaux ;
  • ne pas laisser l’animal se refroidir pendant les mois de l’année où les températures baissent, comme l’automne et l’hiver, en veillant à le couvrir, à le laisser dormir à l’abri, à ne pas lui donner de l’eau trop froide, etc ;
  • en s’occupant de l’alimentation, en intégrant tous les nutriments dont notre chien a besoin dans son régime.

Comme nous l’avons vu, votre chien peut tousser pour de nombreuses raisons, tout comme les chats, et c’est pourquoi il est important de ne jamais tirer la sonnette d’alarme. Le vétérinaire est fondamental pour intervenir de la bonne manière et au bon moment et éviter des conséquences qui peuvent être très désagréables.

Les commentaires sont clos.