Comment reconnaître et traiter une cystite chez le chat ?

Comment reconnaître et traiter une cystite chez le chat ?

Si votre chat commence à présenter un comportement anormal, comme uriner en dehors du bac à litière, faire pipi plus souvent ou ressentir des douleurs en urinant, il peut souffrir d’une cystite. Ce trouble peut avoir plusieurs causes et, dans de nombreux cas, semble être lié au stress, car les chats sont plutôt des créatures d’habitudes et même de petits changements dans leur environnement ou leur vie peuvent contribuer au stress.

Découvrons comment reconnaître une cystite chez le chat, comment la traiter et quelles mesures vous pouvez prendre pour que votre chat soit plus détendu.

La cystite chez le chat : qu’est-ce que c’est et quelles en sont les causes ?

La cystite est l’une des maladies les plus fréquentes du système urinaire chez le chat. Il s’agit de l’une des maladies dites FLUTD (Feline Low Urinary Tract Disease), un acronyme utilisé pour désigner les maladies du bas appareil urinaire chez le chat. Ce trouble consiste en une inflammation de la vessie et peut avoir plusieurs causes, dont, par exemple :

  • infections bactériennes ou fongiques
  • la présence de parasites ;
  • les bouchons urétraux, c’est-à-dire les obstructions qui empêchent l’évacuation de l’urine ;
  • un traumatisme externe, par exemple dû à un cathétérisme ;
  • des malformations anatomiques présentes depuis la naissance ;
  • tumeurs.

Cependant, dans la majorité des cas, ce problème a une origine inconnue et est donc appelé « cystite idiopathique » : découvrons ce qu’il en est.

La cystite idiopathique féline et le rôle du stress

On parle de cystite idiopathique féline lorsque toutes les autres causes possibles ont été exclues par l’examen et les tests effectués par le médecin, c’est-à-dire que l’animal présente des signes de cette affection sans raison apparente. En fait, il semble que le stress joue un rôle majeur dans son développement. Il faut savoir que si les félins aiment passer la plupart de leur temps à dormir et donnent toujours l’impression d’être calmes et détendus, ce n’est pas forcément le cas. Au contraire, un certain nombre d’événements peuvent contribuer à rendre anxieux cet animal particulièrement habitué, comme par exemple :

  • un mouvement ;
  • de nouvelles personnes ou de nouveaux animaux dans la maison ;
  • la présence d’autres chats avec lesquels il ne s’entend pas bien ;
  • des changements dans le calendrier d’alimentation ;
  • le manque de stimulation adéquate ;
  • les changements dans l’environnement de vie.

Maintenant que nous connaissons les causes possibles de la cystite chez le chat et que le stress peut souvent être lié à son apparition, voyons comment reconnaître ce problème et comment il se manifeste.
Cystite chez le chat : quels sont les symptômes ?

Les symptômes de la cystite chez le chat peuvent être variés et comprennent par exemple :

  • douleur en urinant ;
  • présence parfois de sang dans les urines
  • urine inappropriée (le chat fait pipi en dehors du bac à litière, dans des endroits où il ne devrait pas) ;
  • fréquence accrue des mictions ;
  • dans certains cas, manifestation d’agressivité ;
  • l’isolement ;
  • habitude de se lécher l’abdomen à cause de la douleur, ce qui provoque une alopécie (perte de poils) dans cette zone ;
  • chez les hommes, présence possible de sang sur le pénis.

Si vous remarquez de tels symptômes chez votre chat, il est important de contacter immédiatement votre vétérinaire pour un contrôle. La cystite peut également entraîner une obstruction urinaire, qui peut être extrêmement dangereuse et potentiellement mortelle si elle n’est pas traitée rapidement.

Comment la cystite est-elle diagnostiquée chez le chat ?

Le diagnostic de la cystite repose généralement sur une anamnèse (le vétérinaire s’enquiert de l’histoire du chat, de ses conditions de vie, des éventuelles maladies qu’il a eues dans le passé, du régime alimentaire qu’il a suivi, etc.) et un examen de l’animal. Des tests de laboratoire sont généralement effectués, comme une analyse d’urine, qui peuvent être suivis d’une échographie et d’une radiographie de l’abdomen, par exemple, pour vérifier l’état de la vessie et la présence d’éventuelles tumeurs. Si ces tests excluent toutes les causes possibles de la cystite, on parle alors, comme mentionné ci-dessus, de cystite idiopathique.

Comment traite-t-on la cystite féline ?

Le traitement de la cystite varie en fonction de sa cause. En général, les experts recommandent de modifier le régime alimentaire pour augmenter la teneur en liquide des aliments, car cela permet de diluer l’urine (en veillant toujours à introduire les changements progressivement). Il est donc conseillé de préférer les aliments humides et d’augmenter la quantité d’eau. Pour inciter votre chat à boire, par exemple, il peut être utile d’installer des abreuvoirs.

Si la cause du problème est un agent pathogène, le médecin conseillera le traitement et les médicaments appropriés. En cas de calculs, en revanche, il sera nécessaire (en plus d’augmenter la quantité de liquides) de définir le régime alimentaire le plus adapté.

Comment traiter la cystite idiopathique chez le chat ?

Pour la cystite idiopathique, il est possible d’évaluer, avec votre vétérinaire, les causes possibles de stress et d’essayer de les réduire. Une attention particulière doit être accordée au bac à litière, qui doit être placé dans un endroit calme de la maison pour assurer une hygiène régulière. Si vous avez plusieurs chats, vous devez veiller à ce que chaque animal ait sa propre litière (une est généralement recommandée pour chaque chat, plus une « extra ») et ses propres endroits pour se cacher ou se reposer.

L’environnement doit également être rendu aussi stimulant que possible, par exemple :

  • créer des solutions qui permettent aux chatons de grimper et d’observer leur environnement d’en haut ;
  • fournir des poteaux à gratter ;
  • essayer de trouver des moments dans la journée pour jouer avec le chat.
  • veillez à ce que, lorsqu’il est seul dans la maison, l’animal ait suffisamment de jouets pour passer du temps avec lui.

Vous pouvez également discuter avec votre vétérinaire pour savoir si des médicaments sont nécessaires pour traiter la cystite idiopathique et aider votre chat à mieux supporter la douleur. Avant de donner un médicament à votre chat, vous devez bien sûr toujours consulter votre médecin.

Comme nous l’avons vu, la cystite est un trouble assez fréquent chez le chat et la cause n’est pas toujours facile à identifier. Ce qui est certain, c’est qu’en présence de symptômes particuliers, il est nécessaire de contacter immédiatement votre vétérinaire pour connaître la nature du problème et le résoudre.

Les commentaires sont clos.