L’acétone chez l’enfant : de quoi s’agit-il et comment le traiter ?

L’acétone chez l’enfant : de quoi s’agit-il et comment le traiter ?

L’acétone est un trouble très fréquent chez les enfants, surtout entre 2 et 6 ans. Elle survient généralement à la suite d’une forte fièvre ou d’une grippe intestinale, conditions qui peuvent exposer l’enfant à une période – bien que brève – de jeûne, pendant laquelle une augmentation des corps cétoniques se produit dans l’organisme. Quelles sont ces substances et qu’est-ce qui provoque leur formation ? Dans cet article, nous allons faire la lumière sur les causes de l’acétone chez l’enfant, les symptômes qui permettent de la reconnaître et la façon de la traiter.

L’acétone chez les enfants : ce que c’est et quels sont les symptômes

Dans des conditions normales, l’organisme utilise le glucose présent dans les aliments pour produire l’énergie dont il a besoin, stockant l’excédent sous forme de graisse. Lorsque le corps traverse une période de jeûne et de forte dépense énergétique, comme lors d’une forte fièvre, le corps est obligé de brûler les graisses comme source d’énergie car il n’y a pas assez de glucose. Dans cette situation, le foie produit des déchets appelés corps cétoniques (acétone, acide acétoacétique et acide bêta-hydroxybutyrique) qui, s’ils sont en quantité excessive, peuvent induire un état d’acidose dans l’organisme. Ces composés toxiques sont progressivement éliminés par l’urine, la respiration et la salive. C’est pourquoi ce trouble est appelé acétone, en raison de l’odeur sucrée de fruit mûr (qui rappelle aussi le dissolvant pour vernis à ongles), présente dans l’haleine et l’urine de l’enfant.

L’acétone est une affection temporaire qui se résout d’elle-même sans complications majeures et peut également toucher les adultes, mais elle est plus susceptible de se produire chez les enfants car leurs réserves de glucose sont limitées par rapport aux adultes.

L’acétone chez les nouveau-nés

L’acétone est un trouble métabolique très courant chez les nouveau-nés, dû au fait que le lait de leur mère n’est pas très riche en sucres, mais contient une grande quantité de graisses. Il s’agit donc d’un état physiologique, qui peut se produire de temps à autre, mais qui n’est généralement pas préoccupant.

Ce n’est que dans quelques cas que l’acétone, chez les nourrissons et les enfants, est un symptôme du diabète sucré de type 1, une maladie auto-immune qui survient généralement dans l’enfance ou l’adolescence.

Qu’est-ce qui provoque l’acétone chez les enfants ?

Comme nous l’avons déjà mentionné, l’acétone chez l’enfant se produit à la suite de certaines conditions physiologiques particulières, telles que :

  • fièvre élevée
  • jeûne
  • effort intense
  • alimentation déséquilibrée et riche en graisses
  • les maladies métaboliques, comme le diabète chez les enfants.

Symptômes de l’acétone chez les enfants

La détection de ce trouble est assez simple, car, comme nous l’avons vu, l’un des symptômes les plus frappants est une odeur fruitée dans l’haleine. Cependant, ce n’est pas le seul, car l’acétone se manifeste également avec :

  • vomissements
  • manque d’appétit
  • malaise général
  • maux de tête
  • des douleurs abdominales.

Test pour l’acétone

Sur la base des symptômes typiques, le pédiatre peut alors formuler un diagnostic d’acétone, qui sera ensuite confirmé par des analyses d’urine, qui montreront la présence de corps cétoniques.

Il existe également des tests urinaires disponibles en pharmacie qui permettent de détecter la présence d’acide acétoacétique et d’acide hydroxybutyrique. Ces bandes de test sont trempées brièvement dans l’urine et retirées. Après 60 secondes, vous pouvez lire le résultat : vous devez comparer la couleur de la bande avec l’échelle de couleurs fournie dans la boîte du kit.

Comment traiter l’acétone chez les enfants ?

Bien que l’acétone soit un trouble qui ne dure généralement pas plus de deux jours, il est bon de garder l’acétone sous contrôle, car elle peut provoquer une déshydratation chez les enfants. L’alimentation joue donc un rôle clé dans la résolution du problème : un régime riche en glucose est généralement recommandé, avec une préférence pour les aliments riches en eau, ainsi qu’une hydratation abondante. De cette façon, l’organisme éliminera rapidement l’accumulation de corps cétoniques.

Quels aliments sont recommandés dans le cas de l’acétone ?

Voici une liste d’aliments couramment recommandés pour la cétose ou l’acétone chez les enfants :

  • lait écrémé
  • yaourt à faible teneur en matières grasses
  • pain et biscottes
  • confiture et miel
  • fruit
  • huile d’olive extra vierge
  • thé et camomille
  • jus de fruits
  • pâtes, riz, semoule
  • bouillon de légumes
  • viande blanche grillée ou bouillie
  • poisson grillé ou bouilli
  • légumes.

Le régime alimentaire joue donc un rôle majeur dans le traitement de cette maladie, qui peut toucher les enfants, mais pas seulement. Comme nous l’avons vu dans d’autres articles, prêter attention à l’alimentation dès l’enfance est d’une importance fondamentale pour prévenir des troubles tels que l’obésité infantile et réduire le risque de contracter des maladies chroniques à l’âge adulte. C’est pourquoi il peut être utile de faire appel à une équipe d’experts pour proposer un programme personnalisé de régime et de mode de vie pour les enfants.

Les commentaires sont clos.