Petit-déjeuner sucré ou salé : Lequel choisir et pourquoi ?

Petit-déjeuner sucré ou salé : Lequel choisir et pourquoi ?

Certaines personnes ne quittent jamais leur domicile le matin sans avoir mangé, tandis que d’autres n’ont aucun mal à passer la journée l’estomac vide. Pourtant, nous savons tous depuis longtemps que les aliments que nous consommons après le réveil sont particulièrement bénéfiques pour notre organisme. Le sauter n’est pas une idée saine, mais un petit-déjeuner sucré ou salé est-il préférable ? Dans cet article, nous allons tenter de faire la lumière sur ce sujet.

Prendre un petit-déjeuner pour bien commencer la journée

Notre corps a besoin d’énergie pour fonctionner. Le matin, après une nuit de repos, l’heure à laquelle nous avons dîné est passée d’au moins 10 à 12 heures et nous avons besoin de réapprovisionner le corps en nutriments. Un petit-déjeuner adéquat doit fournir entre 15 et 25 % de l’apport énergétique quotidien.

Consommer quelque chose peu après le réveil permet donc de partir du bon pied, en évitant tout d’abord le risque de crise hypoglycémique, c’est-à-dire un état dans lequel il y a peu de sucres dans le sang et où l’on se sent faible. Mais le petit-déjeuner est également important car il permet de prévenir l’apparition du syndrome métabolique, qui est extrêmement dangereux pour ceux qui en souffrent, car il les expose à un certain nombre de maladies, comme les maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2.

Petit-déjeuner sucré ou salé : que préférez-vous ?

L’approche du petit-déjeuner est extrêmement variée, en fonction de la diversité des traditions et des types d’aliments disponibles dans les différents pays, mais en Europe, elle peut être réduite à deux extrêmes. Le sucré, qui prend aujourd’hui, surtout en Italie, la forme d’une brioche et d’un café ou d’un cappuccino, et le typique des pays anglo-saxons et d’Europe du Nord, qui comprend divers aliments salés comme le bacon, les œufs, les haricots, le pain beurré et le fromage. Entre les deux, il y a tout un univers : yaourts, lait et céréales ou biscuits, gâteaux, shakes protéinés, fruits frais, mais aussi pain frais ou charcuterie, pâtisseries…

Mais quels sont les choix les plus sains ? Pour trouver la réponse, il faut d’abord tenir compte du fait que bien manger au petit-déjeuner permet non seulement de donner le meilleur de soi-même dans les différentes activités que l’on pratique, mais aussi de contrôler son poids à long terme. La première indication concerne donc les fibres, qui ne doivent jamais faire défaut car elles soutiennent les fonctions de l’organisme, comme la digestion et le transit intestinal, et ont un fort pouvoir rassasiant : les fruits et légumes sont donc nombreux, ainsi que les céréales complètes.

Mais un petit-déjeuner équilibré doit aussi contenir une bonne quantité de protéines et de graisses, de préférence d’origine végétale.

Résultats d’une étude sur les petits déjeuners sucrés avec plus ou moins de sucre

Une étude publiée en 2020 a examiné les effets d’un petit-déjeuner riche en sucres par rapport à un petit-déjeuner pauvre en sucres. L’étude, menée auprès de 29 adultes en bonne santé, a mesuré les effets sur l’appétit, la santé et la masse corporelle, pendant une période de trois semaines, de petits-déjeuners contenant en moyenne 32 g de sucre, comparés à des petits-déjeuners préparés avec du porridge sans sucre ajouté (avec environ 8 g de sucre au total).

Les participants ayant pris le petit-déjeuner sucré ont signalé une réduction de l’envie de sucreries immédiatement après le repas, contrairement aux autres, mais il n’y a pas eu d’impact sur la consommation quotidienne. Dans l’ensemble, il n’y a eu aucun effet sur la faim ou l’apport calorique entre le petit-déjeuner normal et le petit-déjeuner sucré. Cependant, il s’agit d’une étude à court terme qui doit être approfondie.

petit-dej-sucre

Petit-déjeuner salé : que faut-il éviter de manger ?

Si l’excès de sucre est néfaste pour l’organisme, les amateurs de petit-déjeuner salé doivent également faire attention aux produits qu’ils mettent sur la table. Les graisses animales contenues dans les salaisons ou le beurre peuvent augmenter le risque de développer une hypercholestérolémie et des maladies cardiovasculaires. Le sel, qui abonde dans les charcuteries et les aliments transformés, augmente également la pression artérielle. Globalement, la consommation de ces aliments peut entraîner à long terme un surpoids et une obésité, une pression artérielle élevée et des problèmes cardiaques.

En général, il est donc bon de limiter la consommation d’aliments trop transformés et gras, en préférant des aliments plus maigres et des modes de cuisson plus légers.

petit-dej-sale

Petit-déjeuner sucré ou salé pour les enfants

Les enfants ont également besoin d’un petit-déjeuner nutritif pour pouvoir donner le meilleur d’eux-mêmes dans toutes les activités de la journée, qu’elles soient intellectuelles ou physiques. Leur petit-déjeuner doit être varié et équilibré, et doit assurer un équilibre de tous les nutriments, c’est à dire

  • graisses
  • protéines
  • glucides complexes
  • vitamines
  • minéraux

Alors quels aliments choisir ? Vous pouvez opter pour un petit-déjeuner sucré ou salé, en alternant yaourt, pain complet, céréales ou biscottes complètes, gâteaux maison sucrés ou salés selon des recettes légères. Comme pour les adultes, les fruits frais sont très importants pour s’hydrater et doivent être choisis en fonction de la saison. Un autre aspect dont il faut toujours tenir compte est la quantité de sucre, surtout lorsqu’on achète des produits déjà transformés industriellement : les snacks emballés peuvent être consommés de temps en temps, en prenant soin de choisir les plus simples, avec peu de graisses et d’additifs alimentaires.

Un repas qui favorise notre bien-être

Qu’il soit sucré ou salé, lorsque l’on équilibre tous les nutriments dont on a besoin, le petit-déjeuner est une habitude saine qui nous fait nous sentir mieux physiquement et nous permet d’affronter toute la journée avec la bonne dose d’énergie. Mais ce n’est pas tout, car, comme nous l’avons vu, il y a des conséquences sur la santé à long terme : prendre un bon petit-déjeuner dès le plus jeune âge est, en effet, un précieux facteur de prévention du surpoids et de l’obésité, ainsi que des maladies associées.

Les commentaires sont clos.