Fruits secs : quand les introduire dans le régime alimentaire des enfants ?

Fruits secs : quand les introduire dans le régime alimentaire des enfants ?

Délicieux et sains, les fruits secs séduisent les adultes comme les enfants car ils allient à la fois la dimension du goût et certaines propriétés protectrices précieuses pour l’organisme. De diététiciens recommandent d’inclure les noix, les noisettes, les amandes ou les cacahuètes dans le régime alimentaire. Il est toutefois important de procéder avec prudence. Il existe des risques à prendre en compte pour donner des fruits secs aux enfants en toute sécurité. C’est pourquoi nous avons exploré le sujet en profondeur.

Les fruits secs pour les enfants : quels risques ?

L’introduction de fruits secs dans le régime alimentaire des enfants peut poser un certain nombre de problèmes. Tout d’abord, il s’agit d’aliments qui peuvent provoquer des allergies, un risque qui se présente plus fréquemment lorsqu’au moins un autre membre de la famille a le même problème.

Deuxièmement, il est important de s’assurer que l’enfant a appris à avaler et à mâcher correctement. Les fruits secs sont généralement assez durs et, s’ils ne sont pas fragmentés correctement, ils peuvent présenter un risque d’étouffement pour les jeunes enfants.

Enfin, l’apport calorique des noix, noisettes, amandes ou cacahuètes ne doit pas être sous-estimé. Ces aliments, s’ils sont consommés en quantités excessives, peuvent déclencher une prise de poids chez l’enfant et, en particulier, une accumulation de graisse au niveau de l’abdomen, l’un des signes qui peuvent anticiper l’apparition d’un surpoids et, dans les cas plus graves, d’une obésité infantile.

Pourquoi les fruits à coque sont importants dans le régime alimentaire des enfants ?

Les propriétés des noix sont toutefois très intéressantes et précieuses. Les fruits à coque en particulier, mais aussi les amandes et les noisettes, peuvent contribuer au bon développement des enfants et sont donc précieux dans une alimentation équilibrée. En particulier, selon les pédiatres, ils ont un effet protecteur sur le métabolisme, mais soutiennent également le système nerveux central, les muscles, le système immunitaire et le foie. Les acides gras fournissent également une énergie immédiatement utilisable, ce qui rend les fruits secs parfaits pour le goûter, tant pour les enfants que pour les adultes.

Quand introduire les fruits secs dans le régime alimentaire des enfants ?

Les pédiatres suggèrent d’attendre que l’enfant ait deux ans avant d’introduire les fruits à coque dans son alimentation. Il recommande également un historique précis des allergies dans la famille ainsi que des habitudes alimentaires : d’après son expérience, ces aliments sont inclus entre 3 et 5 ans.

Une fois que le pédiatre a donné son feu vert pour les fruits secs, il est bon de les introduire progressivement et sans en abuser, justement pour éviter le risque d’en faire trop en termes de calories. Selon les experts, un exemple de collation saine est constitué de deux biscottes complètes et de trois ou quatre noix. Un goûter qui donnera à l’enfant une sensation de satiété et lui apportera des substances utiles d’un point de vue nutritionnel.

Enfin, les pédiatres rappellent aux parents de ne pas s’inquiéter : même si les fruits secs ne sont pas inclus dans l’alimentation de l’enfant avant l’âge de trois ans, cela ne signifie pas que les mêmes nutriments sont absents de son alimentation jusque-là. On en trouve également dans le poisson ou les œufs, dont le sevrage est recommandé dès l’âge d’un an.

Les commentaires sont clos.