Ce qu’il faut savoir sur la mastectomie radicale

Ce qu’il faut savoir sur la mastectomie radicale

La mastectomie est une intervention chirurgicale qui consiste à enlever le sein d’une personne, souvent pour traiter un cancer. Une mastectomie radicale implique l’ablation de la totalité du sein et des tissus voisins.

Elle peut également impliquer l’ablation des ganglions lymphatiques sous le bras et des muscles de la paroi thoracique.

Auparavant, les médecins recommandaient généralement des mastectomies radicales pour traiter le cancer du sein. Cependant, grâce à l’amélioration de l’imagerie et aux nouvelles options de traitement, les chirurgiens pratiquent désormais moins de mastectomies radicales.

Cet article examine plus en détail la procédure de mastectomie radicale, y compris le déroulement de l’opération, les attentes typiques en matière de récupération, ainsi que les avantages et les risques de la procédure.

Qu’est-ce qu’une mastectomie radicale ?

La mastectomie radicale est également appelée mastectomie de Halstead. Pendant plusieurs décennies, les médecins l’ont considérée comme un traitement de première intention pour l’élimination des tissus cancéreux.

La mastectomie radicale consiste à enlever :

  • le sein entier, y compris l’aréole et le mamelon
  • les ganglions lymphatiques situés sous le bras et dans l’aisselle
  • le tissu qui recouvre la majeure partie de la cage thoracique
  • les muscles de la paroi thoracique situés sous le sein.

Aujourd’hui, les médecins ne recommandent la mastectomie radicale que lorsqu’une tumeur s’étend à la paroi thoracique. En effet, il existe de nouvelles interventions chirurgicales présentant moins de risques, qui épargnent le sein et produisent des résultats similaires à ceux d’une mastectomie radicale.

Mastectomie radicale modifiée

En 1972, un chirurgien du sein nommé John Madden a découvert que le fait de conserver intacts les muscles de la paroi thoracique lors d’une mastectomie radicale permettait d’obtenir de meilleurs résultats chez certaines personnes. Cette découverte l’a conduit à créer la mastectomie radicale modifiée.

Au cours d’une mastectomie radicale modifiée, le chirurgien enlève le sein, l’aréole et le mamelon, ainsi que les ganglions lymphatiques sous le bras. À moins que le chirurgien ne découvre que la tumeur s’est propagée, il laisse les muscles de la paroi thoracique intacts.

Procédure

Une mastectomie radicale a lieu dans un hôpital sous anesthésie générale. L’intervention dure environ 2 à 3 heures. Pendant l’opération, le chirurgien pratique une incision horizontale ou diagonale dans la zone du sein concernée.

Après avoir retiré le tissu mammaire, les ganglions lymphatiques et le tissu musculaire, le chirurgien place un ou deux tubes de drainage pour empêcher le liquide de s’accumuler dans l’espace restant. Ces drains restent en place pendant plusieurs jours jusqu’à ce qu’un médecin les retire.

Questions à poser au médecin

Il existe plusieurs questions que les personnes peuvent envisager de poser à leur médecin avant une opération de mastectomie. En voici quelques-unes :

  • Combien de fois avez-vous pratiqué une mastectomie ?
  • Quels sont les risques associés à ce type de chirurgie ?
  • Que puis-je faire pour me préparer à l’opération ?
  • Combien de temps l’opération durera-t-elle et combien de temps serai-je à l’hôpital ?
  • Devrez-vous retirer mes ganglions lymphatiques ?
  • Y a-t-il un risque de lymphoedème (gonflement) après l’opération ?

Avant l’opération

Le cabinet du chirurgien doit fournir aux personnes concernées des instructions sur la façon de se préparer à l’intervention.

Il peut recommander :

  • d’éviter l’aspirine ou les produits contenant de l’aspirine pendant les 10 jours précédant la chirurgie
  • de s’abstenir de manger ou de boire après minuit la veille de l’opération
  • de porter des vêtements amples et confortables à l’hôpital
  • de demander à quelqu’un d’accompagner la personne à l’hôpital et de parler avec le chirurgien après l’opération
  • avoir quelqu’un pour aider la personne à se rétablir à la maison.

Pendant l’opération

Une fois que la personne est sous anesthésie générale, le chirurgien pratique une incision dans le sein concerné. Il retire le tissu mammaire entre la clavicule et les côtes, puis les ganglions lymphatiques sous le bras. Enfin, si nécessaire, il retire les muscles de la paroi thoracique.

Le chirurgien placera également des drains après l’ablation des tissus pour éviter l’accumulation de liquide. Il utilisera des points de suture pour fermer l’incision avant de recouvrir la zone d’un bandage et de placer une enveloppe serrée autour de la poitrine.

Soins ultérieurs et temps de récupération

La plupart des personnes restent à l’hôpital pendant une ou deux nuits après une mastectomie radicale. À la maison, le temps de récupération est d’environ 4 semaines. Il peut être plus long si la personne subit également une chirurgie de reconstruction mammaire.

Les ecchymoses et un certain gonflement sont normaux après l’opération. Les personnes doivent suivre les instructions du médecin concernant les pansements, les bandes de fermeture de la plaie et les points de suture. Le cabinet du chirurgien doit fournir des instructions sur la façon de vider les drains.

Les personnes doivent éviter les activités intenses après l’opération. Elles ne peuvent pas non plus conduire si elles prennent des opiacés ou si les drains sont encore en place.

Les commentaires sont clos.